Le Pro du Mois

Je suis directrice de l’écomusée de l’Avesnois depuis septembre 2012. Originaire de Lorraine et de formation en histoire de l’art avec une spécialisation en art contemporain, je me suis installée dans le Nord en 2008. Avant de rejoindre l’écomusée de l’Avesnois, j’ai travaillé pour le musée départemental du verre à Sars-Poteries.

L’écomusée de l’Avesnois a positionné la thématique du travail comme axe structurant et identitaire pour ses 4 sites. En rappel, l’écomusée est composé de 4 musées dont 3 sont labéllisés Musée de France, chacun témoignant d’un passé industriel ou artisanal du territoire : MTVS-musée du textile et de la vie sociale à Fourmies, AMV-atelier-musée du verre à Trélon, MDB-maison du bocage à Sains-du-Nord et MDJ-musée des bois jolis à Felleries.

En 2014, et après un changement dans l’identité visuelle de l’écomusée, la programmation artistique et culturelle est volontairement expérimentale, par la mise en place d’actions qui permettent une approche différente de l’écomusée. En effet, j’aime rappeler que la définition même d’un écomusée énoncée par Georges-Henri Rivière de 1976 est, aux côtés de ses rôles de conservatoire et d’école, celle d’un laboratoire. Un laboratoire dans le sens de la mise en question des fondements mêmes de l’écomusée, de ce qu’il évoque aujourd’hui, dans notre société mondialisée et uniformisée.

Deux exemples :
Premièrement : la mise en œuvre d’une résidence de création et de recherche autour du paysage à la MDB, le paysage étant un élément fort de l’Avesnois. Le premier artiste invité est Frédéric Fourdinier qui débute son séjour en ce mois de mars. Résidence à la fois de mission et de création, l’artiste sera invité à témoigner de son travail auprès du public, par le biais notamment d’une exposition de restitution de sa résidence à partir du 27 septembre. Cette résidence est mise en place en partenariat avec la communauté de communes cœur de l’Avesnois dans le cadre du dispositif PEAC.

Deuxièmement : l’ouverture de l’écomusée de l’Avesnois vers les nouvelles technologies et le numérique. Jusqu’au 16 mars, le MTVS accueille les 6 prototypes réalisés lors de l’opération internationale entre métiers des musées et nouvelles technologies : Muséomix. Nous avons été le seul musée du sud de la région NPDC à participer les 7, 8 et 9 novembre derniers à cette manifestation multi-partenariale qui s’était déroulée au Louvre-Lens. Seul musée aux côtés du Château-Musée de Boulogne-sur-mer, du Musée Portuaire de Dunkerque, du Musée d’Etaples-sur-Mer entre autres. Dès le départ de notre implication dans ce projet, nous souhaitions le poursuivre et le donner à voir à notre public et au territoire. En partenariat avec le Pôle Numérique Culturel de Lens, nous avons donc décidé de présenter les 6 prototypes réalisés, au sein même du musée du textile et de la vie sociale, certains d’entre eux ont été adaptés au parcours permanent de visite.

Par cette action que nous avons intitulée MuséomXpérience, nous actons ce positionnement nouveau pour l’écomusée de l’Avesnois autour du numérique et des nouvelles technologies. Alors, il est clair que, en regard de nos spécificités davantage axées sur l’histoire et l’ethnologie, montrer des installations numériques peut paraître éloigné voire incongru. 

Je retiendrai pour ma part ce terme : un musée labo vivant. De nouveau ici est évoqué l’aspect ‘laboratoire’ rapproché du mot musée. Je crois que cette programmation que nous lançons témoigne bien de cette envie de l’écomusée de réagir par rapport à notre époque et à ses changements. Muséomix à Fourmies en est une étape. Il constitue même la première action de préfiguration d’un projet innovant que nous souhaitons déployer à l’écomusée de l’Avesnois : le LeM.

LeM pour laboratoire d’expérimentations muséal(es). LeM est encore un espace à construire, un organe laboratoire autour des spécificités de l’écomusée, de ses métiers, de ses savoir-faire qui reste à envisager : lieu ouvert de recherche, de création, d’expérimentation dans les domaines du numérique et des nouvelles technologies, entre espace de co-working, start-up muséale, maker-space et fablab. D’autres actions de préfiguration du LeM sont prévues en 2014 afin de rendre tangible ce projet, en regard des expériences déjà actives sur le sujet.

Une programmation riche pour cette année 2014, innovante, nouvelle et pleine d’ambition se profile à l’écomusée de l’Avesnois. Une programmation qui assoit la thématique du travail dans une perspective actuelle et qui prépare l’écomusée à 2015.

img