Le Pro du mois

pro du mois 1

Nord Tourisme : Stéphane Pouilly, pouvez-vous, en quelques lignes, dresser votre portrait et nous faire part de votre parcours ?

Fonctionnaire de l’Etat (ministère du Travail) puis de la Territoriale, mon parcours m’a d’abord spécialisé dans la gestion des dossiers européens et plus particulièrement des fonds européens (FEDER, FSE, INTERREG,…). J’ai notamment travaillé 4 ans au sein des services de la Commission Européenne (DG EMPLOI) puis 6 ans comme Directeur Europe au Conseil Régional Nord-Pas de Calais.

J’ai ensuite pris un vrai virage  car « j’avais fait le tour » des enjeux européens : j’ai concilié – ce qui est une vraie chance – ma passion pour le sport et le cyclisme en particulier avec ma mobilité professionnelle. Mes fonctions sont désormais de diriger la SPL de gestion du Vélodrome Couvert Régional à Roubaix, ainsi que le Syndicat Mixte d’exploitation du Stade Couvert Régional à Liévin.

NT : Vous dirigez le STAB. En quoi cet équipement est un élément structurant du territoire métropolitain, voir transfrontalier ? Quel est votre public ?

Le STAB – en un an d’existence – a trouvé sa place dans le paysage des équipements sportifs emblématiques. Plus de 400 abonnés pratiquent régulièrement le cyclisme sur piste, sans parler des quelque 4 500 baptêmes de piste  que nous avons réalisés. Notre public est à la fois composé de cyclistes confirmés, compétiteurs ou non, mais aussi du « grand public » qui considère le STAB comme une magnifique salle de sport dédiée au cyclisme (et au badminton). Tout ce monde se mélange sans aucun soucis et effectivement, une part conséquente et qui s’accroit de notre public vient de Belgique, de Wallonie et de Flandre.

pro du mois 3

NT : Le Nord sera en 2014 à l’honneur avec des étapes du Tour de France. Sur le plan sportif,  Paris Roubaix demeure une épreuve internationalement reconnue. Comment s’investit le STAB dans ces évènements ? Qu’attendez vous touristiquement des temps forts qui vont se succédez ?

Le STAB à Roubaix est force de symbole : le Vélodrome historique du Paris-Roubaix et à ses côtés, un Vélodrome Couvert ultra moderne, complété d’une piste de BMX dont sont friands les jeunes !

Le Tour dans le Nord va renforcer cette relation historique entre notre région et le vélo. D’ailleurs, symboliquement, l’étape des pavés longera les 2 Vélodromes. Nous profiterons de cette médiatisation pour encore plus faire connaître notre outil auprès du haut niveau mais aussi et surtout du grand public, car le STAB se veut un outil de démocratisation du cyclisme sur piste, un véritable outil de « service public du sport »

NT : Quelles sont vos relations avec Nord Tourisme,  avec l’OT de Roubaix ? Quels sont les services ou outils auxquels vous faites appel éventuellement ?

Nous travaillons étroitement depuis l’ouverture avec l’OT de Roubaix, à la fois au titre des visites des 2 Vélodromes qu’il organise, mais aussi des baptêmes de piste que l’OT propose. Nous comptons développer une autre relation plus « institutionnelle » avec Nord Tourisme  et avec le CRT afin d’apporter notre pierre à l’enjeu du tourisme autour du vélo.

pro du mois 4

NT : Quels sont vos dernières réalisations et vos projets ?

Nous venons de créer un STAB Challenge d’hiver pour nos abonnés afin de leur apporter des soirées – rencontre sportive-  leur permettant de « se tirer la bourre » sur la piste. Ça marche du tonnerre avec plus de 60 coureurs inscrits à chaque fois. Nous allons renouveler notre présence au grand salon belge « VéloFolies » à Courtrai en janvier 2014. Nous travaillons avec le Vélo Club de Roubaix pour l’organisation d’un Open International sur piste à l’automne prochain afin de proposer une compétition spectaculaire avec les meilleurs européens et de renouveler le grand succès populaire des Championnats de France de février 2013 (quelque 5 000 personnes en 3 jours).

NT : Quel est votre impression, votre réflexion sur le développement touristique … et sportif à venir de la destination Nord ?

Je crois que le tourisme dans le Nord doit s’appuyer sur ses racines du passé qui représentent quelque part son avenir : la Mémoire, la Culture, le Cyclisme ! En outre, dans une société où la préservation de l’environnement est une priorité, tout ce qui touche à développer la pratique du cyclisme et du vélo doit être favorisé.

NT : Avez-vous une anecdote récente pour clore cet entretien ?

Le STAB en 2 anecdotes :

-      nous avons, il y a quelques jours,  réalisé un baptême pour le doyen de nos visiteurs : Yvon, un cyclo de Roubaix de 83 ans.  C’est un souvenir fort pour lui et pour nous !

-      quelques jours après, nous avons accueilli en stage les coureurs de l’équipe pro FDJ, la meilleure équipe française,

Voilà la belle diversité de notre équipement ! 

img