Rencontre avec Emmanuel de Quillacq

manu

Après avoir reçu de nombreuses distinctions nationales : jardin remarquable en 2005 par le Ministère de la Culture,jardin de l’année par l’AJJH en 2011 (Association des Journalistes des Jardins et de l’Horticulture),  le Jardin de la ferme du Mont des Récollets à Cassel concourt pour « Le jardin préféré des français ». Cette émission de France 2 fera concourir 22 jardins en France pour 22 régions. Emmanuel de Quillacq, ambassadeur de la Flandre, a été sélectionné pour représenter le Nord-Pas de Calais pour la qualité de son jardin mais aussi grâce à sa personnalité… Retour sur cette success story !

On l’appelle plus communément Manu. Avec son sourire enjôleur et sa bonhomie, ce déraciné né à Brazzaville au Congo est retourné en Flandre, la terre de ses ancêtres, pour en absorber sa substantifique moëlle.

Après avoir étudié à l’Institut de Genech, diplôme de paysagiste DPLG en poche, il fait ses armes dans un bureau d’étude. Pas pour longtemps. L’appel de la nature et la recherche de ses racines ont eu raison de lui. Il pose définitivement ses valises à Cassel dans la ferme familiale rachetée par son grand père en 1900, une Hofsted. Cette ferme flamande en L a tous les ingrédients de la ferme typique : pignons à pas de moineaux, petits volets blancs et verts. Côté jardin : un livre ouvert sur les tableaux flamands.

L’idée du jardin n’a pas germé tout de suite, même s’il s’y est attelé.  Il ouvre en 1992 un magasin de produits régionaux à Cassel. Succès garanti : ce magasin s’agrandira d’un estaminet "nouvelle génération" bien connu en haut du mont : le Kasteel Hof . Son objectif : faire revivre dans l’assiette la Flandre et  sa chaleur humaine. C’est bien l’objectif de Manu qui racontera avec brio des histoires abracadabrantes et  flamandes, bien sûr, sur la création du Mont Cassel.

Toujours investi dans sa Flandre, Manu partage son temps entre les  fourneaux et les poireaux. Son jardin s’épanouit et en 2003 il en récolte le fruit, il reçoit le 1er  prix Vieilles Maisons Françaises  qui récompense un jardinier par département. C’est le déclic, il ouvre son jardin au public. L’aboutissement d’un travail de fourmi où rien n’a été laissé au hasard. Cet amoureux de la Flandre entreprend aujourd’hui la création d’autres jardins comme celui du château d’Hardelot d’inspiration française et Tudor.

Manu a travaillé main dans la main avec Nord Tourisme dès la création de son estaminet. Il se réjouit aujourd’hui d’une collaboration fructueuse. Entre le service développement de l’époque, les cars de touristes à la recherche de mets régionaux en passant par des prestations lors de salons, rien n’a échappé à Manu.

Alors ce pro du tourisme, quel conseil donnerait-il aux porteurs de projets ? « S’attacher avant tout à la région, au ”pays” avant tout dans une recherche des traditions séculaires tout en allant de l’avant. Le visiteur aime retrouver les particularités de la région qu’il traverse ». Et s’il yavait un conseil à donner ? « Plantons, plantons et bâtissons mais pas n’importe où et pas n’importe comment… »

Aujourd’hui, les hôtes attablés à l’estaminet de Manu viennent de partout en France, Lille bien sûr mais aussi Marseille. L’ouverture des lignes à l’aéroport de Lesquin lui sont bénéfiques. Ces touristes se sont laissés happés par le charme de la Flandre, on les comprend ! En contemplant son jardin aux vingtaines de chambres de verdures, ony prendrait bien racine !

En savoir +

Contact : Emmanuel de Quillacq – Le jardin de la Ferme du Mont des Récollets - 1936 Route de Steenvoorde - Cassel - 03 28 40 59 29